Sur les pas d’Aliénor d’Aquitaine

For the English version, click here

Baladons nous sur les pas d’Aliénor d’Aquitaine, dans un premier temps duchesse d’Aquitaine et comtesse de Poitiers puis successivement reine de France et d’Angleterre. Fille de Guillaume X d’Aquitaine et d’Aénor de Châtellerault, elle appartient à la Maison de Poitiers, dynastie qui a donné toute la lignée des ducs d’Aquitaine. La branche d’Aquitaine s’est éteinte avec Aliénor en 1204.

La région bordelaise, le berceau d’Aliénor
Copie du gisant d’Aliénor
Bourges, où Aliénor devient reine d’Angleterre

Meilleur parti d’Europe de son temps, Aliénor est la seule femme à avoir été successivement reine de France puis reine d’Angleterre. Elle eût deux filles durant son premier mariage avec le roi Louis VII puis huit enfants avec le roi d’Angleterre, Henri II de Plantagenêt. Laissez-moi vous faire découvrir les lieux marquants de sa vie !

La région bordelaise, le berceau d’Aliénor

Le lieu de naissance d’Aliénor n’est pas une certitude historique, les historiens hésitent entre Bordeaux et la ville de Belin-Beliet, à 45 kms. Son année de naissance est également floue, elle serait née aux environs de 1122. Elle devient l’héritière du duché d’Aquitaine lors du décès de son frère, Guillaume Aigret, en 1130. Elle n’avait alors qu’une petite dizaine d’années.

La cathédrale Saint-André, son premier mariage

Célébrées le 25 juillet 1137, les noces entre le futur Louis VII et Aliénor se déroulent dans le magnifique cadre de la cathédrale Saint-André de Bordeaux. Les festivités se déroulent au palais de l’Ombrière (aujourd’hui disparu) durant plusieurs jours. Les époux se font officiellement couronnés duc et duchesse d’Aquitaine en la cathédrale de Poitiers, fief de la dynastie d’Aquitaine, le 8 août de la même année.

Bourges, ses premiers pas en tant que reine de France

Aliénor est couronnée lors d’une cérémonie en grande pompe en la cathédrale Saint-Étienne de Bourges, à Noël 1137. À la suite de nombreuses disputes notamment durant la deuxième croisade sur une supposée infidélité d’Aliénor avec Raymond de Poitiers, son oncle, le divorce est proclamé entre les deux époux royaux par le second concile de Beaugency, le 21 mars 1152.

Poitiers, son second mariage

Huit semaines seulement après l’annulation de son mariage avec le roi de France, Aliénor épouse Henri II de Plantagenêt lors d’une grande cérémonie en la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers, le 18 mai 1152. Sept mois après les noces royales, les époux se font couronner roi et reine d’Angleterre en la cathédrale de Westminster, le 19 décembre 1152, par Thibaut du Bec, alors archevêque français de Cantorbéry.

Chinon, Aliénor la prisonnière royale

À la suite d’une histoire d’héritage entre Henri II et son fils Jean Sans-terre, un complot envers le roi est formé par Aliénor, plusieurs barons et trois de ses enfants : Richard, Geoffroy et Henri. La révolte est un échec et Aliénor est enfermée par son époux, dans un premier temps au château de Chinon, pour trahison. C’est le point final de l’histoire d’amour du couple royal.

Poitiers, son dernier souffle

Son époux décède en 1189 et quelques années plus tard, en 1200, Aliénor se retire à l’abbaye Notre-Dame de Fontevraud, en région angevine. En juillet 1202, la tranquillité de l’abbaye est troublée par la menace qu’y fait peser Arthur de Bretagne, petit-fils d’Aliénor. Elle doit s’enfuir et trouve refuge à Mirebeau (Vienne). « La plus belle et la plus riche fleur d’Aquitaine, la perle incomparable du Midi » rend son dernier souffle à Poitiers, terre de ses ancêtres, le 31 mars 1204.


Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir un mail dès la publication d’un article !


In the footsteps of Eleanor of Aquitaine

Let’s have a walk on the Eleanor of Aquitaine’s footsteps, firstly Duchess of Aquitaine and Countess of Poitiers and then, Queen of France and Queen of England. Daughter of William , Duke of Aquitaine and Aénor de Châtelleraut, she belonged to the House of Poitiers, the dynasty which gave all the Dukes of Aquitaine. The death of Eleanor marked the end end of their Aquitaine line, in 1204.

The Bordeaux surroundings, the cradle of Eleanor
Copy of the Eleanor’s gisant
Bourges, where Eleanor became Queen of England

Best of her time, Eleanor is the only woman which was Queen of France and then, Queen of England. From her first marriage with the King of France, Louis VII, she had two daughters. She had eight children with her second husband, the king of England, Henry II of Plantagenêt. Let me make you discover the key places of her life !

The Bordeaux surroundings, the cradle of Eleanor

The birthplace of Eleanor is not an historical certainty, there is a doubt between Bordeaux and Belin-Beliet, at 45 kms of Bordeaux. There also is a blur about her year of birth, around 1122. Following the death of her big brother, William Aigret, in 1130, she became the heiress of the duchy of Aquitaine. She only was a decade or so old.

The St-André cathedral, place of her first wedding

The wedding of the future Louis VII and Eleanor took place on 25th July 1137, in the beautiful Saint-Andrew cathedral. The party following the mariage was held in the former Palais de l’Ombrière during few days. At the Poitiers cathedral, fief of the Aquitaine dynasty, on 8th August 1137, the spouses were officially crowned Duchess and Duke of Aquitaine.

Bourges, her first steps ad Queen of France

Eleanor was crowned Queen of France during a prestigious ceremony held at the Saint-Étienne cathedral, during Christmas 1137. Following many quarrels especially during the Second Crusade due to an alleged adultery of Eleanor with her uncle, Raymond of Poitiers. The annulment of the wedding is declared between the two royal spouses by the Beaugency council on 21st March 1152.

Poitiers, her second wedding

Only eight weeks following her wedding annulment, Eleanor married the future Henry II on 18th May 1152, at the Saint-Pierre cathedral of Poitiers. Seven months after their noces, they crowned Queen and King of England at Westminster on 19th December 1152. The French archbishop of Cantorbéry, Thibaut du Bec, was the religious man who led the ceremony.

Chinon, Eleanor the royal captive

After a litigation about legacy which implied Henry II, a conspiracy was formed towards him by Eleanor, many English barons and three of their sons : Richard, Geoffroy and Henry. It failed and Eleanor was imprisoned in the Chinon castle, for treason. It was the final point of the royal love story.

Poitiers, her last breathe

Her husband passed away during the year 1189 and some years later, in 1200, Eleanor decided to retire herself at the Our-Lady of Fontevraud abbey, in the Angers surroundings. In July 1202, following a threat led by her grand-son, Arthur of Brittany, she had to leave the abbey and went to Mirebeau. « The prettiest and richest flower of Aquitaine, the incomparable pearl of the Midi » had her last breathe in Poitiers, on 31st March 1204.


Subscribe to the newsletter to receive an email when a new article is uploaded !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :