Carcassonne, la cité de Dame Carcas

For the English version, click here

D’après la légende de Dame Carcas, la ville tirerait son nom du siège des armées de Charlemagne subi par les habitants de la cité. La princesse Carcas utilisa un stratagème pour faire croire aux armées que la ville regorgeait de soldats; cela fonctionna et les assaillants quittèrent les lieux. Toutes les cloches de la ville sonnèrent et un soldat de Charlemagne déclara « Carcas sonne! »; le nom de la ville était crée!

Les remparts intérieurs de la cité médiévale
Dame Carcas
Les remparts extérieurs et la vue sur la vallée de l’Aude

La cité est un ensemble architecturale composé d’une double enceinte d’environ 3 kms de long, un château comtal et une basilique. La cité a traversé les siècles, du début de sa construction à l’époque gallo-romaine au XIXème siècle avec sa rénovation signée Viollet Le-Duc en passant par le Moyen-Âge et le penchant de ses habitants pour le catharisme. L’ensemble est classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1997.

La porte Narbonnaise

Construite aux alentours de 1280, la porte doit son nom à son orientation, en direction de Narbonne. Constitué de deux tours et d’un assommoir avec des meurtrières, l’ensemble est protégé par la barbacane St Louis, située en face. Si vous regardez attentivement, un buste de Dame Carcas vous accueille en amont de la porte tandis qu’une statue de la Vierge Marie, située en haut de l’ensemble, protège les pélerins.

Les remparts de la cité

D’une longueur totale d’environ trois kilomètres, les remparts font le tour de quatre portes, cinquante-deux tours et barbacanes et offre, surtout, une vue imprenable sur la vallée. Lors de la balade le long des enceintes, les différentes périodes de l’Histoire sont visibles sur certaines tours, dû à l’évolution des matériaux de construction. N’hésitez pas a y être attentif au moment de votre visite! 😉

La basilique St-Nazaire/St-Celse

Construite entre le IXème et le XIVème siècle, ce qui n’était encore qu’une cathédrale romane est élevée au range de « basilique mineure » en 1898. Un palais épiscopal, aujourd’hui détruit, s’élevait à l’endroit actuel de l’Hotel de la Cité; il représentait le pouvoir spirituel éternel en opposition au pouvoir seigneurial temporel. La basilique est classée aux Monuments Historiques depuis 1840.

Le château comtal

D’abord un château primitif lors de sa construction aux alentours de 1130 par Bernard Aton IV Trencavel, l’édifice devient une forteresse lors de son remaniement entre les années 1228 et 1239. L’ensemble du château et de son enceinte se compose de neuf tours dont deux datent de l’époque wisigothe. La visite est payante (gratuite pour les étudiants et les enfants! ) mais vaut vraiment le coup; elle offre une vue imprenable sur la vallée et les panneaux explicatifs sont très bien faits.

Le donjon du château

Le donjon faisait partie du château construit par la famille Trencavel dans le courant du XIIème siècle. Une trace de crénelage est visible sur sa facade, cela peut indiquer une fortification datant du XIIIème siècle, période troublée par les croisades et le catharisme. Ce crénelage a été comblé au moment de la surélévation du donjon, vraisemblablement au cours du XIIIème siècle.


Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir un mail dès la publication d’un article !


Carcassonne, the Lady Carcas’ city

Following the myth of Lady Carcas, the town would take its name from the Charlemagne’s armies siege the inhabitants had to go through. The princess Carcas had used a ploy to make the armies believe that the town were full of soldiers; it worked and the assailants left the place. The town’s bells rang and one of Charlemagne’s soldier said « Carcas sonne! (rings) ». The name’s town was created!

The interior battlements of the medieval city
Lady Carcas
The exterior battlements and the view on the Aude’s valley

The city is an architectural ensemble composed of a 3-km-long double battlements, a count’s castle and a basilica. The medieval city went trough the centuries, from the beginning of its construction during the Gallo-Roman era to the XIXth century with its renovation made by the French architect Viollet Le-Duc without forgetting the Middle-Age and the weakness of its inhabitants for the Catharism. It’s classed to the World Heritage Site by UNESCO since 1997.

The Narbonnaise gate

Construite aux alentours de 1280, la porte doit son nom à son orientation, en direction de Narbonne. Constitué de deux tours et d’un assommoir avec des meurtrières, l’ensemble est protégé par la barbacane St Louis, située en face. Si vous regardez attentivement, un buste de Dame Carcas vous accueille en amont de la porte tandis qu’une statue de la Vierge Marie, située en haut de l’ensemble, protège les pélerins. Built around 1280, the gate’s name comes form its orientation, towards Narbonne. Composed of two towers and one deadfall with loopholes, the ensemble is proteste by the St Louis embrasure. Lady Carcas is welcoming you at the enter of the gate and a statue of the Virgin Mary, at the top of the building, is protecting the pilgrims.

The city battlements

Passing by four gates, fifty-two towers and embrasures, the 3-km-long battlements offer a very nice view upon the Aude’s valley. When we walk around them, the different historic eras are visible on some towers due to the materials that have been used to build them. Be attentive to it during your visit ! 🙂

The St-Nazaire/St-Celse basilica

Built between the IXth and the XIVth century, the building was a Roman cathedral at its beginning. It became a « minor basilica » in 1898. The former episcopal palace were built at the actual place of the Hôtel de la Cité. It was a demonstration of the eternal power against the temporal power of lords. The basilica is classed at the Historic Monuments since 1840.

The count’s castle

Firstly a primitive castle at the moment of its construction by Bernard Aton IV Trencavel around 1130, the building became a fortress during its reorganisation between the years 1228 and 1239. Today, the count’s castle is composed by nine towers, two are from the Wisigoth era. It’s a paid visit, free for children and students, but it really worths it. The panels are very instructive and there is a stunning view!

The castle dungeon

The dungeon was a part of the Trencavel’s castle from its construction during the XIIth century. An outline of crenellation is visible on its facade which indicates a fortification that might have taken place during the XIIIth century, a troubled period due to the crusades and the expansion of Catharism in the county.


Subscribe to the newsletter to receive an email when a new article is uploaded !


Un avis sur « Carcassonne, la cité de Dame Carcas »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :